AnimaSante

Assurances pour animaux de compagnie

Avant de lancer votre projet d’élevage à domicile, sachez qu’il existe différentes races de poules, certaines uniquement couveuses et d’autres qui sont pondeuses.

Il arrive aussi d’avoir ces deux facultés en même temps chez certaines races de poules. Poulailler-bassecour.com vous propose de faire le point avant de vous lancer dans un élevage DIY !

Les poules pondeuses : la ponte à partir de 5 mois

Leur principale faculté est la ponte. Les pondeuses commencent à pondre à partir de 5 mois et fournissent en moyenne entre 150 et 250 œufs par an, et n’ont pas vraiment besoin de l’apport d’un coq. Mais le seul bémol avec les pondeuses, c’est que les œufs qu’elles pondent ne pourront pas donner de poussins sans l’apport d’un coq. Si votre attachement aux poussins n’est pas aussi grand, alors c’est parfait !

Toujours pour les œufs, vous pourrez en ramasser 3 par jour avec au moins 4 poules pondeuses, entre le printemps et l’été. Par contre, la ponte décroît nettement entre l’automne et l’hiver. Mais au delà de 36 mois, ces poules pondent beaucoup moins, et plus du tout à partir de leur 96e mois. Mais elles pourront toujours fournir une chair de qualité pour la consommation. Ainsi, si vous souhaitez ramasser des œufs pendant très longtemps, il faut logiquement renouveler votre cheptel tous les 3 ans. Par ailleurs, il existe des pondeuses dites d’hiver, notamment les poules d’Alsace, la Géline de Touraine, la Gâtinaise ou la Faveroles, qui assurent une petite production d’œufs pendant la période de grande fraîcheur.

Les poules d’ornement

Les poules d’ornement sont l’autre alternative si les pondeuses ne vous tentent pas trop dans le cadre de votre petit élevage à domicile. Ces poules ont une apparence plutôt petite, de façon générale, et sont assez faciles à entretenir. Mais elles possèdent un pelage particulièrement joli par rapport aux pondeuses, ce qui explique d’ailleurs leur appellation de poules d’ornement. Au niveau du caractère, certaines parmi elles se montreront plus affectueuses, d’autres se définiront plutôt par leur agressivité. Les poules naines, par exemple, sont aussi réputées pour gratter moins la terre et chasser les limaces. Si vous souhaitez accueillir vos amis à plumes dans votre jardin, par exemple, la naine de Pékin ou la Sabelpoot seraient le choix idéal. De plus, la poule d’ornement est plus apte à voler comparée à la pondeuse, sans oublier qu’elle dispose également d’une bonne capacité à couver et à donner naissance à des poussins.

Gardez en tête que la réussite de ce type de projet dépend en grande partie de la qualité du poulailler : ses dimensions, son emplacement, ses accessoires, sans oublier le temps que vous êtes prêt à allouer à votre petit élevage familial !