AnimaSante

Assurances pour animaux de compagnie

Parasites externes, infection fongique, allergie en tout genre… il existe des tas de raisons qui pourraient expliquer le fait que votre chien se gratte. Vous devez vous inquiéter si ce comportement devient excessif et insistant.

À quel moment s’inquiéter ?

Ce n’est plus un secret. On sait tous que le chien aime se gratter de temps à autre. Tant que les grattages ne sont pas répétitifs et insistants surtout sur une partie spécifique du corps, vous n’avez pas à vous inquiéter. Par contre, si le geste dure longtemps et se concentre sur une zone, il est possible que votre animal de compagnie soit atteint d’une maladie cutanée. Dans ce contexte, il va falloir que vous détectiez le problème pour pouvoir vite le soulager selon les recommandations de sites spécialisés comme Foudemonchien.com. Les démangeaisons accompagnées d’autres symptômes comme des léchages, des mordillements, des frottements contre le sol et les murs, des roulades par terre ou des secouements de tête doivent vous alerter. Au début de l’affection, le chien peut ne manifester aucune lésion. Mais progressivement, des éruptions cutanées ou des rougeurs apparaissent puis s’en suivent des croûtes, des excoriations ou encore des squames. Une alopécie sur la zone affectée se forme et la peau devient soit plus fine soit plus épaisse.

Les causes du grattage chez le chien

L’une des principales causes d’un grattage intempestif est l’infestation de parasites externes à commencer par les incontournables puces. Leurs piqûres sont à l’origine de démangeaisons parfois insupportables surtout si l’animal est touché d’une dermatite par allergie. Les cheylétielles qui sont de minuscules acariens non perceptibles à l’œil nu sont aussi pointés du doigt. Ils s’incrustent dans la peau et vivent des fluides tissulaires et des débris cutanés. Leur développement provoque la cheylétiellose s’accompagnant de pellicules et de démangeaisons. Parmi les autres parasites que l’on peut citer figurent les poux ou encore les demodex canis qui sont des follicules pileux à l’origine d’alopécie et de démangeaisons. Le chien peut également se mettre à se gratter frénétiquement s’il est touché par une allergie de contact provoquée par du métal, un collier antiparasitaire ou un shampoing. Les allergies alimentaires sont entre autres citées comme causes de démangeaisons. Idem pour la dermatite atopique ou l’allergie aux piqûres de puces. Outre toutes ces causes, les spécialistes parlent aussi d’infection fongique. Les levures de type Malassezia engendrent des prurits ainsi qu’une séborrhée.

Les solutions pour en venir à bout

La première chose à faire pour soulager votre animal de compagnie est de lutter contre les puces. Assurez-vous de l’efficacité du traitement en cours et assainissez également l’environnement du chien. Si jamais cette action n’a rien résolu, il faudra prendre rendez-vous chez un vétérinaire. Après avoir remarqué l’absence ou la présence de parasites, il auscultera les zones qui démangent. Des examens seront nécessaires pour en déterminer clairement la cause. Un traitement pourra ensuite être mis en place. Il se peut que le praticien prescrive par exemple des antifongiques s’il est question de malassezia. Des antibiotiques seront nécessaires en cas de pyodermite. Et si les démangeaisons sont dues à une allergie alimentaire, des régimes spécifiques seront préconisés.